Webovino
Le forum qui a du nez
Comment fait on un truc aussi bon ?
Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2032
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

La minéralité

Messagepar EricC » 03 janv. 2016 16:47

Ahhhh, la minéralité, le mot à la mode de la décennie ! Présent sur 30% des contre-étiquettes de bouteilles, sur 60% des compte-rendus de dégustation (chiffres issus d'un sondage réalisé par moi-même, sur un échantillon représentatif des milliers d'heures que j'ai passées à lire sur le vin et des centaines de bouteilles bues ces dernières années), c'est un mot que tout amateur se doit de connaitre ... mais sur la définition duquel personne n'est d'accord.
C'est parti pour un petit tour des discussions sans fin sur le sujet !



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2032
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: La minéralité

Messagepar EricC » 03 janv. 2016 16:48

Minerality in wine: What does it mean to you?
Now there’s a new word popping up on wine lists and in tasting notes, causing confusion. While ‘minerality’ is a term that I find useful, there’s no definite view on what it means.

The wines being described as mineral are also generally described as ‘elegant’, ‘lean’, ‘pure’ and ‘acid’. They have a taste as if of licking wet stones and often a chalky texture to match. Some argue that it only applies to white wines, but anyone who has tasted a Priorat from the area’s llicorella (slate) soils will know it also occurs in reds. Some argue that you can smell it, most that it appears on the palate.

The assumption is that mineral wines are superior to ‘mass market’, New World, fruity wines. They have a romantic image, one that implies they are handmade by artisans and express the mystery of the soil, with the viticulturist as the magical mediator. Typical examples are found in Chablis, in Priorat, in the Mencías of Ribeira Sacra and Bierzo, and of course in Loire Sauvignon Blancs, and Rieslings from the Mosel and Rheingau in Germany, and Wachau and Kremstal in Austria. Note that these are European examples. This is not just a European character but it does seem more prominent in places where the wines show less fruit and more acidity.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4843
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La minéralité

Messagepar Greg v » 03 janv. 2016 16:55

Ah ! Vaste sujet !

Je l'ai pas mal utilisé ce terme, avant de reconnaître qu'à défaut de définition c'est un peu fourre tout. Ceci étant, dans un compte rendu subjectif, y a t-il scandale d'y coller un terme également subjectif ?

Dans mon esprit la minéralité n'était évoquée que pour faire part d'un ressenti en bouche d'éléments minéraux tels que les pierres ou silex frottés, la craie, le calcaire, coquille d'huître. Comme une eau minérale peut le faire (exemple : volvic).

Ayant constaté que d'autres lui conféraient une définition pour moi sans rapport (acidité, amertume), je préfère parler de notes minérales ressenties en bouche, ou de salinité quand on a le sentiment diffus d'avoir des sels minéraux en bouche faisant saliver (toujours en rapport avec le ressenti de certaines eaux minérales).



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2032
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: La minéralité

Messagepar EricC » 03 janv. 2016 17:08

Oui, on peut évidemment utiliser des termes subjectifs, et qui ne sont pas forcément parlants pour tous, dans un compte-rendu de dégustation.
Ce qui m'agace c'est que ça tourne au tic de langage, et qu'il devient vraiment difficile d'y échapper. Avec en plus une volonté marketing évidente à mon avis : comme tu le dis minéralité est souvent utilisé en lieu et place d'acidité, mais le mot acidité peut être à double tranchant (surtout si elle est tranchante !), et perçu comme négatif (par les néophytes en particulier).
"Minéralité", de suite, ça intellectualise beaucoup plus, ça fait plus profond, plus distingué, plus noble.
Quand on dit "acide", on pense jus de citron. Quand on dit "minéral", on pense ... on pense à je ne sais pas quoi mais on pense à autre chose :)

Pour ma part je l'utilise très peu, et comme toi surtout pour des sensations crayeuses/pierreuses ... qui sont relativement rares en fin de compte.



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2032
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: La minéralité

Messagepar EricC » 03 janv. 2016 17:11

Pour l'anecdote, au salon des Vins Matures (avec un M) organisé par Bizeul, j'étais en train de goûter les vins de Deiss quand David Cobbold est arrivé. Je ne sais pas si la personne qui l'a servi savait qui il était, mais elle a fait l'erreur de parler rapidement de minéralité. Il l'a rembarrée (plus ou moins gentiment) avec un "pour moi ça ne veut rien dire" assez abrupt.
Je connaissais sa position sur le sujet (pour la partager peu ou prou), donc je m'y attendais. Son interlocutrice manifestement un peu moins :)



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3123
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La minéralité

Messagepar sebovino » 03 janv. 2016 17:21

J'invite chaque lecteur de Webovino à changer de lecture et à se plonger dans "Le goût du vin, le grand livre de la dégustation" d'Emile Peynaud et Jacques Blouin.

On y trouve une très intéressante partie sur la notion de minéralité.

De sa définition dans les différents dictionnaires, à son usage à travers le temps dans les outils de communication officiels, en passant par nos connaissances scientifiques, ils désossent la minéralité pour conclure par un très juste:

" Dans l'attente d'éventuelles connaissances confirmées et de définition claire, il semble opportun de réserver le terme aux clubs d'initiés ayant - peut-être - une perception claire mais actuellement incommunicable."

On y apprend aussi que ce néologisme est assimilé aux notions d'acidité, de salinité, de réduction, d'empyreumatique, des termes bien définis mais différents et parfois contradictoires.

Pour conclure, j'aime bien cette phrase:" Qui a eu récemment l'occasion de sentir l'odeur de "pierre à fusil" équipant les mousquets, apparut à la bataille de Pavie en 1525 et disparu des armées depuis 1700?"


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4843
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La minéralité

Messagepar Greg v » 03 janv. 2016 17:33

Donc si j'ai bien compris, Pavie est minéral ? :)



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3123
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La minéralité

Messagepar sebovino » 03 janv. 2016 18:33

J'attends d'avoir l'avis d'Arnaud, qui a avoué dans sa présenation, aimer la minéralité. :D


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1346
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: La minéralité

Messagepar ArnaudV » 03 janv. 2016 18:43

Effectivement j'aime les vins minéraux et je le revendique. Mais effectivement derrière un mot générique utilisé par un dégustateur, il y a un ressenti personnel qui n'a pas forcément la même signification pour un autre dégustateur.

Pour moi le minéral est un peu comme Greg le disait, une perception d'arômes minéraux : pierres à fusil, coquille d’huître, graphite, ...

Attention la coquille d'huître pourrait peut-être aussi se rapprocher de la salinité qui est une nuance de la minéralité mais qui je pense est souvent associée à cette dernière.

Je pense que la minéralité exacerbe l'acidité mais un vin minéral peut manquer d'acidité.

Personnellement je trouve mon bonheur actuellement dans les vins tendus et minéraux par opposition aux vins gras, riches, beurrés, sur des notes de fruits exotiques (surmaturité).



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4843
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La minéralité

Messagepar Greg v » 03 janv. 2016 18:50

Je pense que la minéralité exacerbe l'acidité mais un vin minéral peut manquer d'acidité.


Je ne vois pas pour quelle raison ? A mon sens il n'y strictement aucun lien entre l'acidité et la perception minérale



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4843
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La minéralité

Messagepar Greg v » 05 janv. 2016 23:13

Molecules of Minerality


@Harvey Steiman
The last time I wrote about it, I likened the minerality that some of us prize in wine to the flavors of mineral water. Then I wondered what exactly is present in the wine that reminds us of the aromas of wet rocks or rain on concrete and that adds depth to the mix of flavors.

A study from Spain published in March 2015 looked into exactly that question. Antonio Palacios García, director of Laboratorios Excell-Ibérica in Logroño, and David Molina, director of Outlook Wine, a wine school in Barcelona, selected 11 whites and six reds, most of which had shown minerality in previous tastings. A few, included as controls, had no mineral qualities. Then two panels, one of winemakers and one of critics, wine sellers and educators, blind-tasted the wines.

For whites, they agreed that the most minerality was in a Sauvignon Blanc from the Loire; a Riesling trocken and Riesling kabinett from the Mosel also showed minerality; a Ribolla from Slovenia showed none. Among reds, they zeroed in on a Tempranillo and a Garnacha-Syrah blend from Spain and Syrah from the Northern Rhône for minerality, and a Poulsard from the Jura—a soft, light-style red—for its lack of mineral notes.

Finally, they did extensive lab workups. And yes, they did find certain chemical components common to the minerally wines that were not present in the non-minerally wines.

One standout in both reds and whites was succinic acid, described in the report as having a salty taste rather than the usual sharpness of acidity. Salt is a mineral, of course, and "salinity" is one descriptor applied to minerally wines.

Chemicals in the minerally wines but not in the others included β-phenylethanol, an alcohol with rose and orange blossom character. So did γ-decalactone, which has a coconut character. Curiously, the minerally wines also had 4-ethylphenol and 4-ethylguaiacol, associated with "animal" notes (and, often, brettanomyces). Wines that are reduced, show high free sulfur dioxide and have a low pH and high total acidity "can be interpreted as mineral," if they have "low aromatic fruitiness," the report adds.

The summary also goes out of its way to note that rocky soils do not automatically produce wines with mineral character, and reiterates that vines have no way to absorb minerals directly from the soil. Mineral characteristics, they conclude, derive from the chemical balance of the soil, treatments in the vineyards and processes in winemaking. High-acid wines, for example, are more likely to show minerality, but soft-textured, even flabby, wines can taste of tar and wet rocks, too.

The study sidesteps the critical issue of defining the term "minerality." It simply looks at wines that tasters had labeled as such and analyzes them in the lab to determine what the wines have in common. That's a useful step forward. Since we like to use the term so much, it might get us a bit closer to some agreement on just what minerality is.



Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1346
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: La minéralité

Messagepar ArnaudV » 06 janv. 2016 10:21

greg v a écrit :Je ne vois pas pour quelle raison ? A mon sens il n'y strictement aucun lien entre l'acidité et la perception minérale

Un vin à profil minéral, iodé, très sec ne dissimulera pas l'acidité alors qu'au contraire un vin très riche et rond masquera plus facilement l'acidité pour des vins de même PH.

Les perceptions dans le vin sont liées à l'équilibre entre différents axes (sucre, acidité, alcool). Et je pense que l'acidité et la minéralité ne s'opposent pas et que la minéralité peut exacerber l'acidité dans une certaine mesure. Tandis que l'acidité s’oppose au moelleux par exemple.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4843
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La minéralité

Messagepar Greg v » 06 janv. 2016 10:24

C'est faux, plein de sucre, ou plein de gras ne masque pas l'acidité. Cela peut simplement créer un équilibre différent.



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3123
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La minéralité

Messagepar sebovino » 06 janv. 2016 20:00

Vous êtes fortement demandés sur ce fil:

Webovino-Votre définition de la minéralité


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Cora
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 218
Enregistré le : 17 déc. 2015 22:30

Re: La minéralité

Messagepar Cora » 30 janv. 2016 18:44

J'ai trouvé cet article très intéressant sur la minéralité paru sur LeRouge&leBlanc.
La minéralité, vaste thématique qui apparaît régulièrement dans les perceptions des dégustateurs et des commentateurs, sans pour autant qu’on puisse donner un contenu très explicite à ce que le mot recouvre, tout juste le plus souvent un descriptif de sensations dans la structure ou la texture du vin. Mais on s’accorde généralement à rattacher cette perception à une expression du terroir. Précisons, pour compliquer encore la chose, que le soufre – souvent convoqué en culture et en vinification – est un minéral (mais sa combinaison avec l’oxygène, le SO2, est un gaz) et que sa perception peut prêter à confusion.


Propos intéressants de David Lefebvre sur les définitions :
Je propose comme postulat, ce qui m’est d’ailleurs reproché par des cavistes et des sommeliers, de prendre des bases sémantiques. La minéralité, c’est relatif aux minéraux, donc aux composés stables du vin sur le plan thermodynamique, c'est-à-dire des éléments inaltérables dans le temps.

Comment définissez-vous la minéralité ?
Je pars d’expériences. Il faut essayer de cibler dans la dégustation l’impact des composés minéraux sur les composantes gustatives du vin. Il y a deux effets principaux. Premièrement, ils s’expriment en bouche par une dimension salée, la salinité, sachant qu’il existe différents types de salinité. On pense en premier lieu au chlorure de sodium, mais il faut savoir que le goût métallique est aussi une forme de salinité. Il y a donc une grande diversité de salinités et c’est l’ensemble qui apporte cette dimension salée. Le magnésium, par exemple, possède vraiment une salinité particulière qui procure des sensations touchant à l’amertume. Deuxièmement, les minéraux harmonisent les composants gustatifs du vin. La minéralité est en interaction, à tel point que lorsque l’on fait l’expérience de la sucrosité dans différentes solutions salines, cette sucrosité peut être appréciée très diversement. Idem pour les acides, les alcools, les tanins et même pour l’astringence.



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2032
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: La minéralité

Messagepar EricC » 20 juil. 2020 21:01

http://pascalchatonnet.com/la-mineralite-des-vins
En dehors des images éculées, la définition de la minéralité d’un vin reste « inexistante » faute de consensus précis. La chercheuse suisse Pascale Deneulin (Faculté des lettres UNIL, 2018), demandant à 3500 personnes, professionnels et amateurs, de définir le caractère minéral d’un vin, a récolté 50000 termes qu’elle a arrangés en réseaux textuels. En termes de probabilité d’association de mots, et d’idées, « les professionnels et consommateurs avertis pensent au terroir, aux odeurs de pierre à fusil associées à de la fraîcheur en bouche » ; des concepts qui échappent par contre totalement au grand public car « les consommateurs les moins expérimentés font l’analogie avec l’eau et cherchent les éléments minéraux, tels que le calcium et le magnésium ou le sodium».



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3123
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La minéralité

Messagepar sebovino » 21 juil. 2020 13:11

"des concepts qui échappent par contre totalement au grand public car « les consommateurs les moins expérimentés font l’analogie avec l’eau et cherchent les éléments minéraux, tels que le calcium et le magnésium ou le sodium".


Je vous retranscris la pensée de Greg V:

Ahahah mais qu'ils sont cons!!


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!


Retourner vers « Oenologie, méthodes culturales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Recherche


Recherche avancée

Connexion