Webovino
Le forum qui a du nez
Comment fait on un truc aussi bon ?
Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1722
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Les maladies : la flavescence dorée

Messagepar EricC » 07 juil. 2016 22:29

On en a déjà parlé un peu, ici, ou .
La maladie s'étend au vignoble provençal : Aix : la flavescence dorée, bombe à retardement dans le vignoble
En pays d'Aix, c'est le nord de l'appellation coteaux d'aix qui est le plus touché, singulièrement les vignobles de Rognes, Lambesc et Eygalières. L'attaque n'est pas anodine. Elle peut aller jusqu'à menacer la survie même de certains domaines. À Rognes, le vigneron bio du Val-de-Caire, Guillaume Reynier, a ainsi vu ses parcelles fondre comme neige au soleil.
(...)
Le seul moyen de réagir, c'est d'éviter la contagion, en luttant contre le vecteur, la cicadelle, et en arrachant les pieds malades. Près de deux hectares arrachés entre 2014 et 2015 ; 1,5 ha en 2015-2016, "sans doute encore 1,5 ha, peut-être 2 d'ici l'année prochaine" : le Val-de-Caire aura perdu plus de 30 % de ses parcelles. "L'an dernier, j'ai dû arracher des grenaches de 20 ans, ça fait mal au coeur." Et au porte-monnaie : "2 000 € de produits phytosanitaires et 25 000 € de frais de replantation pour les ceps, le palissage...", la note est salée. Et vient s'ajouter aux pertes sèches en terme de production. "Ça, je n'essaye même plus de le compter, c'est trop déprimant, mais c'est sûr que ça va peser sur la vie de l'exploitation", confie le vigneron. Qui se plie donc sans sourciller aux injonctions du triple traitement (bio) annuel de ses vignes et aux plans d'arrachage avec mise en jachère le temps que la bactérie disparaisse.



Retourner vers « Oenologie, méthodes culturales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Recherche


Recherche avancée

Connexion