Webovino
Le forum qui a du nez
De l'aveugle, de l'éclectisme, du comparatif, du plaisir , des notes et du jeu
Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3842
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

dégustation Webovino du 19.5.18

Messagepar Greg v » 19 mai 2018 23:09

Image


Champagne Soutiran blanc de blancs (base 2008) :

Très joli champagne harmonieux, oxydatif, gourmand, sur des notes de cire, de fruits secs, de brioche. Bulle fine.
Très bien

Champagne Eric Taillet Bansionensi (100% meunier) :

Champagne assez tendu, sans agressivité, délicat, élégant.
Bien +

Jean Claude Bessin Chablis GC Valmur 2014 :
Fermé mais très prometteur : notes de coquille d'huître, de citron. Bouche intense, très persistante, avec une finale "tannique".
Très bien


Clos du Gravillas Côté Obscur 2015 :

Nez sur la fraise, le poivron mûr
Bouche souple, fraîche, avec des tanins fins qui doivent se fondre
Bien +

Sorba Ajaccio 2016 :

Super vin aromatique sur la cerise, la fraise, les agrumes, floral. bouche souple, gourmande, fraîche. Un côté Réynaud. J'adore.
Très bien et coup de coeur

Comte Peraldi, cuvée du Cardinal 2000

Un peu pollué par le bouchon pas net


Capitain Gagnerot, Vosnes aux Raviolles 2010 :

Joli toucher de bouche soyeux. Demi corps. Un peu de bois.
Bien +++

Rousset Martin, Clos de Bacchus les veines bleues 2013 :

Fumé, tourbé, grillé, floral. Hyper intense, long salivant.
Excellent

Clos Rivieral cuvée mademoiselle, viognier moelleux

Floral, minéral, d'un bel équilibre, avec de fins amers.

Bien



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2388
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: dégustation Webovino du 19.5.18

Messagepar sebovino » 20 mai 2018 14:08

Champagne Soutiran blanc de blancs (base 2008)

Superbe dans son registre, avec une aromatique très intense et expressive sur la cire, le pâtissier et une légere pointe oxydative. La retro est un modèle de persistance gourmande.

L'architecture est ample, puissante avec une bulle qui n'est pas des plus fines mais cohérente avec la matière généreuse d'ensemble. Peu d'amers et belle acidité au demeurant.

Très bon mais risque de rebuter les adorateurs de l'austérité, des agrumes et des bulles fines.

Champagne Eric Taillet Bansionensi (100% meunier) :

Superbe dans son registre
, l'inverse du Soutiran. Un vin droit, bulles très fines, encadré par une acidité plus mordante. Si la texture reste pleine et non fluette, ce Taillet taille la route, c'est droit, rectiligne sur des fins amers et agrumes. Plus fermé, peu d'intensité mais beaucoup d'élégance.

Très bon mais risque de chafouiner les adorateurs de Soutiran...

Rigolo ahahah, de constater que le Pinot Meunier à une austèrité cordiale tandis que le Chardonnay de Taillet est d'une générosité presque meuniesque... Comme quoi, les cours d'oenologie expliquant les caractéristiques de tel ou tel cépages sont bien chers eu égard à une certaine réalité bien plus complexe...



Jean Claude Bessin Chablis GC Valmur 2014 :

Jeune, fermé mais non mutique. J'ai du mal avec le côté dit "crayeux" que l'on lit à chaque commentaire de champagne mais LÀ, il l'est. :). La rétro est en plus sur la coquille d'huitre, une pointe de miel. En attaque et en milieu de bouche, tout n'est que saveurs. Sec, dynamique, précis, très équilibré, texture fine et élégante.

Il faut attendre la finale pour constater la PERSISTANCE RARE. Bluffant même. Si la matière supporte les années qui vont défiler, alors ce Valmur sera une machine de guerre dans 10 ans.

Une certaine idée du futur grand vin


Clos du Gravillas Côté Obscur 2015 :

Un beau vin, dont je n'ai pas de réminiscences particulières si ce n'est que la couleur jeune Syrah me semblait évidente. Un nez très flatteur et frais qu'il fallait un peu chercher et une bouche assez classique.

C'est bien fait et certainement une bouteille charmante d'ici 3-4 ans

Sorba Ajaccio 2016 :

Ça agrume pas mal! Avec des relents de fruits rouges et de poivre léger. Texture souple, claire.
Pour moi, le grenache d'un beau domaine du Languedoc est quasi évident. Comme on ne pe se jamais au sciaccarellu Corse, je vais considérer que j'ai vu juste, puisque sciaccarellu et grenache sont quasi cousin dans le style :)

Comte Peraldi, cuvée du Cardinal 2000

Je sais qu'il est extrêmement difficile d'admettre qu'un vin qu'on aime est flingué. Je sais. Alors sur ce vieux Cardinal, on serait enclin à décrire son superbe côté tertiaire, à l'évolution girondine, sur l'humus, les feuilles mortes d'automne, les cèpes...

NON, ce vin est flingouillé, fatigué, manquant de fraîcheur, il à passé le seuil du début d'oxydation. Dommage. Peut-être qu'une cave constante à 12% aurait empêché cette désillusion...


Capitain Gagnerot, Vosnes aux Raviolles 2010 :

Beau vin, de mémoire assez puissant dans ses arômes mûrs et un peu évolué avec de l'élégance.

Rousset Martin, Clos de Bacchus les veines bleues 2013 :

Très grillé, sec, tendu, soufré. La fameuse école de la réduction sur lies...
On aime peu ou on adore.

Clos Rivieral cuvée mademoiselle, viognier moelleux

Passé à côté. Souvenirs d'un peu peu sucré, comme sa couleur très clair et jaune peu intense. Pas été charmé mais j'imagine qu'il peut être très intéressant pour qui veut bluffer les pro ou anti viognier, tant l'aromatique est contenue...


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 1718
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: dégustation Webovino du 19.5.18

Messagepar EricC » 20 mai 2018 23:44

Nette préférence perso pour le Soutiran dans le match des bulles, mais l'ordre de passage n'était pas en faveur du Taillet.

Beau Chablis GC, grande pureté, c'est très bon en l'état mais trop jeune, et ça peut sans doute devenir grand.

Un Clos du Gravillas qui m'a laissé perplexe, puisque je l'ai mis en gamay, pensé à du cabernet, puis à un truc vaguement plus sudiste, mais je n'ai jamais imaginé le carignan. Pas plus fan que ça.

Sorba, du poivre, de la fraîcheur, de l'orange sanguine, beh oui crétin, quand t'as envie de mélanger de la syrah et du grenache c'est forcément du sciaccarellu ! Et c'est très bon ! Je partage le coup de coeur de Greg !

Comte Peraldi, cuvée du Cardinal 2000 : râlant, parce qu'en bouche c'est très beau, mais le défaut qui est initialement tout à fait acceptable pour moi empire rapidement au fil des minutes ...

Capitain Gagnerot, Vosne aux Raviolles 2010 : c'est fin, pas mal, l'acidité du pinot est bien présente, presque étonnante pour un 2010 ... mais j'attends plus d'une telle appellation. Pas ce qui va me donner envie de racheter des vins en Côte de Nuits.

Rousset Martin, Clos de Bacchus les veines bleues 2013 : j'avais pensé à Boisson-Vadot, mais si ce n'est pas l'un c'est l'autre :) J'aime désormais ce genre de vins, mais on ne m'enlèvera pas de l'idée que ce style de vinif (j'imagine que ça vient de là) a une petite tendance à l'uniformisation ... Le blanc-tendu-grillé, j'ai l'impression qu'on en trouve dans toutes les régions maintenant.

Clos Rivieral cuvée mademoiselle, viognier moelleux : une plaisante découverte parce que c'est intéressant, complexe, équilibré, et sans aucune lourdeur.

Merci pour tous ces vins !




Retourner vers « Dégustations thématiques de vins »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion