Webovino
Le forum qui a du nez
Fruit de nos envies
Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2088
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Le Muscardin - Rhône - Vaucluse

Messagepar sebovino » 18 juin 2017 23:39

Le Muscardin - raisin noir de cuve originaire du Vaucluse et alentour.

Un des 13 cépages autorisés pour faire du Châteauneuf-du-Pape.

Suite à ce message d'Arnaud V sur le millésime 2016: https://webovino.com/forum/viewtopic.php?f=22&t=1280&start=20
Ce qui est incroyable c'est comment Beaucastel se goûte toujours incroyablement bien en primeur.
Ce qui est intéressant avec Beaucastel c'est que lors des primeurs on goûte les cépages indépendamment avant assemblage. Le muscardin cette année était à tomber par terre. J'ai pris un immense plaisir. Si le vin n'était pas assemblé par la suite, je n'hésiterai pas et j'en prendrai 12


j'ai voulu mettre en lumière ce cépage totalement méconnu du grand public et de la plupart des amateurs avertis.

Voici quelques descriptions glanées sur google:

Grappes cylindriques, compactes et de taille moyenne. Ovoïdes, ses baies sont noir bleuté.
Son débourrement est tardif.
Cépage rustique, sa production est moyenne. Il a l'vantage d'être peu sensible à la pourriture grise mais il craint l'esca (Connue des Grecs et des romains, l'Esca est la plus ancienne des maladies décrites sur la vigne. Il s'agit de l'une des plus graves puisqu'elle s'attaque à la charpente de la souche).

1- Château la Gardine:
"Le muscardin est un cépage qui a maintenant quasiment disparu à Châteauneuf du Pape, avec moins de 10 ha cultivés sur une appellation qui en compte plus de 3000. Nous continuons d'utiliser ce cépage, même si nous l'intégrons dans nos assemblages à moins de 3%, pour son bouquet floral unique et élégant, ses parfums de prune et sa bonne acidité."
http://www.bpf-brunel.com/fr/muscardin

2- Les Cépage.free
"très certainement provençale et plus précisément du département de Vaucluse. A noter que nous n'avons jamais rencontrer ce cépage autres que dans sa région viticole d'origine. Aujourd'hui, il est très peu multiplié voire complètement oublié, inscrit toutefois au Catalogue officiel des variétés de vigne de raisins de cuve"

"Donne un vin peu coloré avec un degré moyen. Son bouquet est souvent floral avec une étonnante fraîcheur sapide. Le Muscardin n'est jamais vinifié seul mais est un élément d'assemblage particulièrement intéressant avec d'autres cépages tels que le grenache noir, la syrah, le mourvèdre."
http://lescepages.free.fr/muscardin.html

3- Domaine de Pignan
"LE MUSCARDIN : BOUQUET FLORAL.
Apporte un bouquet floral et une étonnante fraîcheur au vin. Permet de faire un vin très riche en arômes."
http://www.domaine-de-pignan.com/nos-cepages-706-fr.htm

Ce cépage est-il le Ribeyrenc du Rhône? Ses caractéristiques organoleptiques, sa faible teneur en alcool et couleur font penser étrangement à ce cépage oublié si merveilleusement travaillé en mono-cépage par Thierry Navarre sur St Chinian.

Que font les vignerons rhodaniens...?


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3463
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Le Muscardin - Rhône - Vaucluse

Messagepar Greg v » 19 juin 2017 09:04

Aucun avis sur la qualité du muscardin que je n'ai jamais goûté, mais la description théorique fait penser qu'il reviendrait à la mode ! A t-il disparu pour des raisons de culture (rendement, fragilité?) ou de goût ?



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2088
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Le Muscardin - Rhône - Vaucluse

Messagepar sebovino » 21 juin 2017 10:23

Ça fera l'objet d'un sujet à part entière mais en deux mots, on peut dire que les causes sont multiples.

La période du phylloxéra, la fragilité de certains cépages autochtones, leur peu de rendement ( à une époque où il fallait produire vite et beaucoup), et par la suite la mode des vins costauds, colorés, riches en alcool.

Certains chercheurs de l'INRA, par exemple, ont avoué que leur travail était axé sur la rentabilité et la productivité pour aider les agriculteurs à produire. En aucun cas, la qualité des nutriments étaient considérés. Aujourd'hui, l'institution semblerait plus à l'écoute d'une nécessité de produire mieux en terme organolpetique et nutritionnel.

D'où le retour de certains vieux cépages autochtones, véritables cépages du lieu, contrairement à la syrah en Languedoc qui est un imposteur par exemple, et absolument pas un cépage traditionnel du coin.

Ce n'est pas une mode cyclique mais un juste retour des choses, AMHA.

Et quand tu vois le commentaire d'Arnaud V sur ce 100% muscardin Beaucastel en cuve, promis à un assemblage à hauteur de 3-5%, tu te dis que s'il n'y pas encore de cuvée 100% muscardin en Rhône, c'est vraiment qu'il y a une couille dans le potager. D'ailleurs, indice qui ne trompe pas, sur le très bon site VINS-ETONNANTS.com, qui propose un panel énormissime de cépages, le muscardin n'y est pas...


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1290
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: Le Muscardin - Rhône - Vaucluse

Messagepar ArnaudV » 21 juin 2017 10:30

sebovino a écrit :Et quand tu vois le commentaire d'Arnaud V sur ce 100% muscardin Beaucastel en cuve, promis à un assemblage à hauteur de 3-5%, tu te dis que s'il n'y pas encore de cuvée 100% muscardin en Rhône, c'est vraiment qu'il y a une couille dans le potager. D'ailleurs, indice qui ne trompe pas, sur le très bon site VINS-ETONNANTS.com, qui propose un panel énormissime de cépages, le muscardin n'y est pas...

En fait, ce cépage a très peu d'alcool et beaucoup d'acidité. Ce qui fait que dans une année normal il n'est pas très équilibré. Mais là en 2015, année solaire, il y a suffisamment d'alcool pour le rendre équilibré. Et sur ce type d'année je pense pense que ca mériterait une cuvée en mono-cépage muscardin. Mais je pense que personne ne s'est lancée dans une cuvée qui pourrait sortir que tous les 3 ans.



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2088
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Le Muscardin - Rhône - Vaucluse

Messagepar sebovino » 21 juin 2017 13:00

J'aimerais que tu précises ton ressenti sur l'acidité et l'alcool en les comparant à des cuvées et cépages s'en approchant.

Le seul clone de Muscardin existant est le 1101 Muscardin N et il semblerait qu'il ait jamais été tellement développé. A titre de comparaison, il y a 25 clones de Carignan et 20 de Cinsault.

1958: 1ha
1979: 25 ha
1988: 10 ha
2000: 17 ha
2008: 16 ha
2011: 17 ha

Alors soit il est effectivement plus difficile à produire et boire, contrairement à certains cépages "oubliés" ou volontairement mis hors circuit, soit il y a autre chose...

Pour pouvoir multiplier du matériel végétal de vigne, la variété doit être inscrite au Catalogue officiel national ou au catalogue d’un autre Etat membre de l’Union européenne. Les inscriptions au Catalogue officiel se font par arrêté du Ministère chargé de l’agriculture, suite à l’avis d’expert du comité technique permanent pour la sélection des plantes cultivées (CTPS), section vigne.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!


Retourner vers « Les cépages à l'honneur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Recherche


Recherche avancée

Connexion