Webovino
Le forum qui a du nez
ici, nous reproduisons les commentaires et notes élogieux qui donnent envie d'acheter ces vins
Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 25 juin 2017 23:07

La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Je conseille à tout le monde de lire le très bon et juste article (juste car je suis évidemment en phase avec le fond :) ) de Pierre Citerne dans la RVF du mois de juillet/août 2017.

"Cépages oubliés ou modestes, identitaires, autochtones, indigènes...", je rajouterais cépages retrouvés, sortis du placard, assumés...

Des cuvées issues de Cinsault, Carignan, Lledoner Pelut, Alicante, Bouschet, Aramon, Rivairenc, Piquepoul, Terret, Cournoise (...) de domaines réputés ou réptutés comme de haute qualité à défaut d'être vraiment réputés chez le plus grand nombre.

Et je dois dire que si j'ai dégusté avec plaisir voire grand plaisir quelques vins tels ceux du Clos du Rouge Gorge, Terrasses d'Elise, Les Aurelles, Clos centeilles, Mas des Chimères, Zélige-Caravent, Navarre, il y en a bien d'autres qui me font de l'oeillade pardon je sors

Un article qui a deux qualités.
Premièrement mettre en avant des vins de cépages différents des mastondotes habituels pas forcément légitimes et adaptés à la région.
Deuxièmement faire connaître des cépages qui résitent aux fortes chaleurs, et qui pour certains restent frais, mûrs avec des degrés alcooliques inférieurs à 12°.

Donc à titre personnel, cette dégutation de Citerne me semble être un bon choix rédactionnel et donne envie...


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3499
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar Greg v » 26 juin 2017 09:11

Le problème avec Citerne c'est qu'il note avec son esprit d'intellectuel historien. Il suffit qu'on utilise un cépage rare ou oublié pour qu'il colle au minimum un 16/20 ...
Dans cet article les 18/20 pleuvent en pagaille. Désolé mais ça me paraît exagéré, d'autant que j'ai déjà goûté certaines de ces cuvées.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3499
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar Greg v » 26 juin 2017 09:12

Il n'en demeure pas moins que je pense effectivement que sur ces régions solaires l'avenir est certainement au carignan et au cinsault.



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 26 juin 2017 15:20

Herr V.,

Vous ne seriez pas dans une dynamique "exagéronale" tendant à pousser Citerne dans les orties?!

Sur les 88 rouges dégustés:
- 50% sont notés entre 13 et 15,5/20
- 14 reçoivent des 17 à 18

Parmi les mieux notés, nous avons les Aurelles, Clos du Rouge Gorge, les Terrasses d'Elise, Navarre... Ces vins sont très très bien notés sur Webovino.

Enfin, concernant la notation, l'équipe de la RVF, dont Citerne, note en relatif. Sinon comment explique le 18-19 donné au beaujolais milieu de gamme de Thivin ( dans l'édition spécial millésime 2016), très agréable vin par ailleurs.

Citerne prend, amha, la cause louable des cépages injustement ostracisés à fort potentiel. Il est évident qu'une haute note touchera plus efficacement un public qui a besoin d'être éduqué et rassuré.
Plus que la note, ce sont les commentaires et la démarche qui me plaisent, bien que parfois un peu too much dans l'enflamade :).

Mais je préfère un 17,5 sur le.Ribeyrenc 2015 qu'un énième 19,5 sur certains "grands vins" qui ne m'apportent pas forcément plus de plaisir...


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 26 juin 2017 15:24

Noter et commenter uniquement par le spectre organoleptique me semble réducteur et gage d'immobilisme.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3499
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar Greg v » 26 juin 2017 16:05

Et bien si la RVF note en relatif, ce que je ne vois nulle part, permettez moi de vous dire que c'est du grand n'importe quoi, parce qu'ajouter de la relativité à de la relativité ça revient à dire que leurs notes ne valent rien.



Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1295
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar ArnaudV » 26 juin 2017 16:23

Greg v a écrit :Le problème avec Citerne c'est qu'il note avec son esprit d'intellectuel historien. Il suffit qu'on utilise un cépage rare ou oublié pour qu'il colle au minimum un 16/20 ...
Dans cet article les 18/20 pleuvent en pagaille. Désolé mais ça me paraît exagéré, d'autant que j'ai déjà goûté certaines de ces cuvées.

Je ne fais aucunement confiance aux notes attribuées par Pierre Citerne et de moins au moins aux autres également d'ailleurs.

La photo à un instant t par un palais qui a son propre référentiel est difficile à interpréter et n'est pas un indicateur suffisant.

Si 20 dégustateurs qui ont des sensibilités différentes convergent dans le même sens ça a de la valeur. Si seul Pierre Citerne décrète qu'il y a pléthores de 18/20 en cépage historique dans le Languedoc-Roussillon, ça n'a aucune valeur.



Avatar de l’utilisateur
ArnaudV
Site Admin
Site Admin
Messages : 1295
Enregistré le : 29 oct. 2015 17:47

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar ArnaudV » 26 juin 2017 16:25

D'ailleurs je suis tenté de faire la même dégustation que Pierre Citerne et de mettre nous même nos propre notes Webovino en parallèle. Quel budget nous faudrait-il pour acheter ces vins ?



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 26 juin 2017 17:00

Arnaud,

Si tu relis mes messages, tu pourras voir que les domaines qui sont notés 18/20 sont très peu nombreux et te sont bien connus. Nos notes ne sont pas si éloignées de celles de Citerne (sur ces domaines là).

Image
photo: rvf n°613

Greg et Arnaud,

Je n'ai ni méthode ni dogme concernant la notation.
-Noter un vin en fonction de la production mondiale reviendrait à noter 2/20 un très bon muscadet en raison du 19/20 qu'on aurait foutu à un meursault d'Auvenay.
-Noter 18-19/20 le Brouilly "Reverdon" 2016 de Thivin (millésime 2016 noté 15/20 par la rvf) que j'apprécie beaucoup et que j'ai en cave sur d'autres millésimes, n'a pas de sens pour celui qui pensera boire un vin "aussi bon" qu'un 18/20 de Rayas, Grange des Père ou de la Romanée Conti. Cette note est relative à la production de l'année sur un comparatif d'échantillon de même style de vin. 19/20 par rapport au 15-16 du Cellier des Saint-Etienne.

Il faut donc savoir décrypter le grand cirque de la notation, les clowns, les acrobates, le réel de l'illusion. Un exercice pas facile quand on manque de recul sur les commentaires et de connaissance du dégustateur qui note.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 3499
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar Greg v » 26 juin 2017 18:17

C'est bien parce que je commence à être habitué aux notes de Mr Citerne que je n'accorde aucun crédit à ses 18/20 sur des cépages rares.

Et la relativité selon le millésime concerné, les domaines comparés et la région sélectionnée, je trouve ça incompréhensible. Pour moi un Languedoc 16/20 de 2011 doit valoir un Meursault 16/20 de 2010, sinon on n'y pige quepouic !



Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 26 juin 2017 20:19

Que le Rybeyrenc de Navarre soit noté 17,5 ne me choque pour plusieurs raisons:

Les critères d'appréciation sont différents selon les vins. Un 16 champagne ne peut valoir un 16 bordeaux GC lesquels auront du mal à supporter la comparaison avec, par exemple, ce Rybeyrenc.

- Faible degré d'alcool = immense qualité
- Intensité aromatique= immense qualité
- Matière déliée, aérienne= ...
-Maturité phénolique et grande sensation de fraîcheur= ...
-Rareté du cépage et ambition du producteur= doit rentrer ds la notation quand c'est bon, ce qui est le cas...

Pour le reste Môsieur G.V. a adoré le cinsault de Clos Centeilles...comme Citerne, mais ÇA, IL LE.DIT PAS!!!!! :)


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!

Avatar de l’utilisateur
sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 2121
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: La RVF n°613, Pierre Citerne et les cépages historiques du Languedoc-Roussillon

Messagepar sebovino » 26 juin 2017 22:42

Et quand je lis au sujet de "Marie Galante"2014 de Zélige-Caravent, noté 16,5, "ce pur cinsault nous a bluffé à plusieurs reprise. Peu de couleur, un parfum d'agrumes et d'épices merveilleux, un toucher, une vivacité, une délicatesse réactive de grand vin. L'alcool très mesuré laisse à grand-peine deviner ses origines sudistes!", je me dis que le commentaire est trop engagé pour que le vin ne soit pas fidèle aux propos; comme l'a été Mas Saint Louis dans le guide Bettane, sous la plume d'Antoine Pétrus.


La minéralité est au vin ce que la latéralité est au manchot unijambiste. Mao Tatsé Tong!


Retourner vers « Quand les critiques pros se mouillent et nous donnent envie... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion