Webovino
Le forum qui a du nez
De l'aveugle, de l'éclectisme, du comparatif, du plaisir , des notes et du jeu
Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2200
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Quelques bouteilles

Messagepar EricC » 17 oct. 2021 13:46

Ouvertes en les espérant à maturité

Bedel - Dis Vin Secret - (base 2008, dégorgé 2016, 90% pinot meunier)

Duel de chardonnays :
  • Labet - En Chalasse - 2015
  • Benoit Ente - Golden Jubilée - 2015

Duel de nordistes
  • Baudouin - les Touches - 2011 (70% cab sauvignon, 30 %cab franc)
  • Quénard - Elisa - 2014 (100% mondeuse)

Duel d'étiquettes
  • GD Vajra - Barolo Albe - 2009 (100% nebbiolo)
  • Pavie-Macquin - St-Emilion Gd Cru - 2004 (80% merlot)

Le seul carafé :
Bandol Tour du Bon 2012

Duel de gras, sur le fromage :
  • Villard - Condrieu Grand Vallon - 2015 (100% viognier)
  • Mont-Olivet - Châteauneuf blanc - 2010 (30% clairette, 30% bourboulenc, 25% roussanne, grenache blanc ...)
Pour finir :
Cru Barréjats-Daret 2013 (85% sémillon)



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2200
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Quelques bouteilles

Messagepar EricC » 17 oct. 2021 15:49

Bedel élégant, très bien. J'ai surtout entendu des "chardonnay", en cépage majoritaire ...

Labet expressif, assez exotique. La majorité des "votants" était bien dans le Jura.

Ente très classique. Cépage identifié, mais situé entre Chablis et Mâconnais, en passant par la côte de Beaune.

Baudouin en grande forme, avec cette cuvée à majorité cab sauvignon qui n'est pas produite tous les ans, et qui a fait voyager tout le monde tellement elle était difficile à placer. En tout cas un vin qui semble avoir fait l'unanimité.

La mondeuse a été retrouvée par Arnaud, c'était effectivement assez "logique" à mon sens (avec la plupart des marqueurs : épices, poivre, acidité ) mais c'est toujours plus facile à dire quand on sait ce qu'on ouvre.

Barolo de Vajra un peu trop mûr à mon goût (ce n'est pas ce que j'aime le plus dans le nebbiolo), peut-être l'effet 2009.

Pavie-Macquin facile à localiser (la rive droite a été citée majoritairement), encore un élevage présent, le vin goûte bien mais peut être attendu encore.

Tour du Bon 2012 encore trop jeune, c'est sanguin, puissant, droit, mais à revoir dans 5 ans mini, plutôt 10. Même à j+1 l'aération ne semble pas encore suffisante ...

Mont-Olivet blanc 2010 au nez assez discret (comme souvent la clairette), pas d'une personnalité folle mais agréable quand même. A attendre là aussi quelques années en espérant gagner en complexité. (NB : à j+1, c'est mieux)

Villard 2015, un boisé XXL qui masque un peu tout, même le cépage qui n'a pas été reconnu. En (re)consultant mes notes c'est une bouteille achetée au domaine, je me demande s'il n'y a pas eu une erreur dans la confection du carton car en général je préfère De Poncins que je trouve plus frais, mais je ne me souviens plus ce qu'on avait goûté sur place.

Barrejats c'était "pour voir", un de ces vins qu'on boit de moins en moins souvent, même si à chaque fois je me dis qu'en fait c'est quand même pas mal. De la générosité au nez, et une bouche pas trop fatigante avec la (relative) fraicheur de Barsac.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 5292
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Quelques bouteilles

Messagepar Greg v » 17 oct. 2021 17:33

Merci Eric et Laeti pour cette dégustation.

Mes deux favoris :

Bedel Dis vin secret base 2008, étonnamment fin et délicat. Un grande réussite

Baudouin : pareil fin et délicat, avec un côté sanguin, assez complexe, digeste, poudré. Le rouge de la soirée

Le Ente est d'un très haut niveau pour un Bourgogne générique. On dira qu'il peut valoir son prix.

Labet fidèle à ce qu'il doit être : fumé, un peu tourbé, assez étoffé et d'une belle énergie

Vajra a ce petit nez de pruneau que je n'aime pas dans pas mal de vins italiens, mais en bouche rien à dire, c'est net et élégant. Très bon

Le Pavie Macquin est sur le cèdre, le cassis et le café. Très belle matière enrobante et ample. On aurait pu attendre 4/5 ans encore que le boisé se fonde totalement, mais c'est très bon

Le Sauternes est très gras et liquoreux avec un beau fond sur l'amertume

Le n'ai pas trop aimé la mondeuse (peut être un effet de séquence) et surtout le Condrieu lourd et fatigant.

Le Clos Mont Olivet blanc m'a semblé sans grand intérêt.



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3399
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Quelques bouteilles

Messagepar Sebovino » 29 oct. 2021 17:04

Ouvertes en les espérant à maturité

Bedel - Dis Vin Secret[/color] - (base 2008, dégorgé 2016, 90% pinot meunier)

Un superbe champagne (trop parfait pour être un crémant ?). En grande forme, donc, avec cette harmonie et cette petite valeur ajoutée qui cré l'unanimité. Plein, frais, profond, long avec une aromatique pâtissière du plus bel effet.

Le vin de la soirée pour moi

Duel de chardonnays :

  • Labet - En Chalasse - 2015

    Un Chardonnay aux accents de savagnin de part sa structure dense et un brin fermée. On sent un potentiel énorme tout en retenu.
    Profond, large mais très frais. L'aromatique doit trouver sa place dans quelques années. Remarquable de droiture pour un 2015.

  • Benoit Ente - Golden Jubilée - 2015

Très haut niveau de Bourgogne village du "frère de". Certes l'élevage grillé que l'on retrouve chez nombre de domaines spéculatifs participe pleinement à cet effet. Mais l'aromatique n'est pas monolithique et développe des agrumes et fleurs apportant à la structure racée une impression de plénitude assez bluffante pour un simple petit Bourgogne.

Duel de nordistes

  • Baudouin - les Touches - 2011 (70% cab sauvignon, 30 %cab franc)

    LA GRANDE SURPRISE de la soirée pour moi.

    Bien qu'un fond d'aromatique terreuse m'a fait partir sur cabernet de Loire, je n'aurais JAMAIS parié sur cette cuvée que j'ai en cave et que j'ai acheté avec Eric lors d'un salon parisien.

    Ce 2011 s'est totalement transformé et c'est peu de le dire!

    A l'achat, il était dense, juteux, profond.
    Il y a quelques années, il était souple et relativement variétal.

    Aujourd'hui, la patine du temps m'envoie à mi-chemin entre Châteauneuf ou un très beau Rhône sud (si si!) et la Loire. La souplesse, le toucher de bouche soyeux, un alcool réconfortant qui enveloppe une matière délicate et soyeuse, des fruits rouges légèrement agrumés et une douce rusticité m'ont charmé.

    Délicatesse, complexité, fraîcheur et rondeur.

    Le rouge de la soirée et un moment formateur pour tous les dégustateurs (dont moi) qui jugent parfois les cuvées un peu trop vite.

  • Quénard - Elisa - 2014 (100% mondeuse)

Très syrah, sanguin, serré sans tanins dérangeants. Très intéressant et surtout un peu jeune. Mériterait d'être testé bien plus tard. Il y a du vin dedans! (Expression que je n'aime pas mais exceptionnellement...)

Je tente: une petite côte Rôtie (ça fera plaisir à Arnaud V, un ancien contributeur et administrateur de ce forum)

Duel d'étiquettes

  • GD Vajra - Barolo Albe - 2009 (100% nebbiolo)

    De mémoire, un vin sérieux, aux tanins abondants mais sans perception astringente déplaisante. Évidemment un vin de viande rouge saignante. J'ai aimé.

  • Pavie-Macquin - St-Emilion Gd Cru - 2004 (80% merlot)

Belle étiquette et Bordeaux ultra classique et attendu. Rien ne dépasse mais il a 17 ans, est en forme et propose une belle harmonie d'ensemble. C'est donc un bon moment sur le cassis, les sous-bois, le cuir, les nuances empyreumatiques.

Le seul carafé :

Bandol Tour du Bon 2012

De mémoire, merci de m'avoir carafé. Clairement le Bandol de garde. Ouvert beaucoup trop jeune mais on sent la qualité.

Duel de gras, sur le fromage:

  • Villard - Condrieu Grand Vallon - 2015(100% viognier)

    Je n'ai pas un souvenir fort de ce vin. Je ne crois pas avoir été charmé ni offusqué.

  • Mont-Olivet - Châteauneuf blanc - 2010 (30% clairette, 30% bourboulenc, 25% roussanne, grenache blanc ...)

Il a pour lui une grande finesse de constitution et aromatique. Ce n'est pas le C9P puissant qu'on imagine mais un vin intense et relativement mince. Certains aimeront mais le prix n'est pas en rapport avec cette oeuvre.

Pour finir:

Cru Barréjats-Daret 2013 (85% sémillon)

On part direct sur Bordeaux. C'est bon, frais, ouvert. Pas génial mais un vrai bon vin de liquoreux.

Remerciements d'usage et sincères : Merci :). Je me suis régalé sur les différents plats!




Retourner vers « Dégustations thématiques de vins »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion