Webovino
Le forum qui a du nez
De l'aveugle, de l'éclectisme, du comparatif, du plaisir , des notes et du jeu
Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 5344
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Dégustation plutôt "prestige" de décembre 2021

Messagepar Greg v » 16 déc. 2021 20:37

En très agréable compagnie de forumeurs chevronnés, voici une dégustation de haut vol. Tout, ou presque, était au niveau attendu.


Bollinger Grande Année 2007 :

Nez grillé, chamallow, barbe à papa, fruits noirs
Bouche onctueuse, bulle fine et mousseuse, gourmande, souple, complexe, avec un finale saline d'une jolie acidité. 17,5/20

Taittinger Comtes de Champagne 1996 :

Oxydatif, sur la truffe, fruits confits, agrumes, un peu fumé, kaléïdoscopique en fait
Bouche très onctueuse, au dosage certainement généreux parfaitement fondu, complexe, confortable. Bulle éparse et fine. Jolie acidité et grande longueur minérale. 18/20

Dagueneau Buisson Renard 2016 :

Pétrole, citron vert, craie
Bouche assez large, belle matière caressante, qui manque un poil de vivacité et de rebond. Devient exotique au réchauffement. 16/20


Bernaudeau Les Nourrissons 2012 :

Exotique, agrumes, panais, paille, pointe minérale
Bouche grasse, avec une belle vivacité et ce côté racinaire qu'on sent au nez. Longueur moyenne. Pour moi ce vin est très bon, mais il s'effondre un peu face au foie gras. 16-/20



Trimbach Frédéric Emile 2001 :

Nez volcanique, pétrole, agrumes, cailloux
Bouche d'une superbe matière caressante, grosse profondeur et d'une grande énergie. Long. Superbe et à point. 18/20

Reynaud Fonsalette 2011 :

Très complexe au nez, principalement sur la fraise, la fumée, les épices. Tout est très fondu.
Bouche à l'attaque svelte, avec un côté glycériné puis une belle amertume et de l'acidité qui créent un équilibre étonnant. Grande longueur. 18/20

Mas Saint Louis Arpents du Contrebandier 2011 :

Très Reynaud, sur les agrumes, le poivre noir, fumée, épices
Bouche plus puissante que le Fonsalette, avec une matière élégante. C'est relativement droit et encore jeune. 17/20

La Grande des Pères 2007 :

Olive noire, fumée, coca, fruits rouges, moka
Bouche enveloppée, fondue, complexe, fraîche et délicate. 17,5/20

Clos des Lambrays 2005 :

Un dégustateur évoque l'Auvergne, un guest évoque le Sidi Brahim :lol: :lol: Personnellement je le trouve austère, avec des notes de fruits rouges et de la volatile, une très belle matière et de la longueur, mais peu d'expression. Il souffre clairement de passer après des vins très expressif. En l'état je le trouve bon, mais sans la magie qui opère. 15,5+/20

Domaine Saint Just Coulée de Saint Cyr 2008 :

Mangue, pain d'épices, truffe, rhubarbe
Bouche ample et moelleuse avec une très belle vivacité. 16/20

François Cotat Cuvée Paul 1999 :

Croûte de fromage, cire, craie, citron vert
Bouche grasse, avec un peu trop de sucres résiduels à mon goût, alors que l'aromatique fait penser à des raisins pas hyper mûrs. 15/20

Dr Fischer Auslese 1990 :

Camphre, orange, très pierreux
Bouche ciselée, salée, tendue comme un arc, avec un côté tellurique. Le sucre est totalement dompté par la tension. C'est superbe. 18/20

Dagueneau Jardins de Babylone 2008 :

Mangue, abricot, chèvrefeuille, truffe
Bouche large, très enrobante, avec une acidité laser qui claque. Digestibilité hors norme pour un liquoreux, comme le précédent. 17,5/20



Retourner vers « Dégustations thématiques de vins »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Recherche


Recherche avancée

Connexion