Webovino
Le forum qui a du nez
Pas que pour la raclette
Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 04 juin 2019 22:05

Guillaume Lavie, est un jardinier qui a décidé de se former pleinement à la viticulture en passant par des domaines bourguignon et beaujolais. Après l'obtention d'un BTS tit-oeno il trouve un micro vignoble de 1,5 hectares, en bio, à exploiter.

C'est ainsi qu'il travaille ce tout petit domaine, tout seul, en biodynamie et permaculture, avec travail du sol à cheval, partage du sol avec des animaux. Bien entendu les vendanges sont manuelles.

Guillaume Lavie a également développé un micro négoce, avec un cahier des charges en biodynamie assez draconien. Il vendange lui-même les vins achetés et vinifie tout de A à Z. Cette gamme a pour objectif de proposer des "canons" à prix abordable.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 04 juin 2019 22:29

Image


Image



Découverte des vins de ce minuscule domaine qui m'a fait forte impression.

La Roussette de Guillaume Lavie est minérale et pleine d'énergie. Avec un certain sérieux marqué par les amers. Le rouge, une mondeuse, a une trame tannique assez imposante et serrée, et un toucher assez délicat. C'est frais. Il demandera du temps, mais cela semble prometteur.

La gamme de micro négoce, les vins d'envie, aux étiquettes rigolotes, est carrément géniale. Vins faciles, très glouglou, dont la vocation n'est autre que d'être des canons pour les copains.

Pour le rouges, c'est plus que réussi. Un 100% pinot est une bombe de fruits rouges, à boire directement au goulot après un peu de sport. un assemblage pinot/mondeuse et ? est sur les agrumes, tendu et très digeste. Je fais un lien de parenté avec le Ribeyrenc de Navarre. Quant aux blancs, ils sont salins, plutôt fruités, très équilibrés.

A suivre de près...



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2080
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar EricC » 09 juin 2019 19:04

Greg v a écrit :
La gamme de micro négoce, les vins d'envie, aux étiquettes rigolotes, est carrément géniale. Vins faciles, très glouglou, dont la vocation n'est autre que d'être des canons pour les copains.



Etonnant de faire ça à partir de négoce, non ?
Bon, en tout cas ça donne envie de découvrir l'ensemble (je suis moyen réceptif à ces étiquettes, sans doute mon côté conservateur :) )



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 09 juin 2019 21:01

EricC a écrit :
Etonnant de faire ça à partir de négoce, non ?


Certainement une petite carbo sur le fruit :)



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 09 juin 2019 23:17

Oui il y a un pinot en carbo qu'on peut boire au goulot.

Je vais regoûter ça bientôt pour voir si les bouteilles acceptent de voyager sans virer sur le poulailler ou le cidre normand



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 10 juin 2019 22:02

Petit détail remarqué à l'instant. Ces vins titrent de 11,5 à 12 degrés. C'est rare !



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 16 juin 2019 23:48

Bu de nouveau le pinot noir des "vins d'envie" qui sont donc ces fameux vins de négoce.

Je voulais vérifier qu'il supportait le transport.

Pas de problème, c'est très bon, façon carbo, vin de copain archi digeste et joyeux.

Nez sur la cerise, groseille, pointe réglisse

Bouche mûre et fraîche, légère et enrobée. Qui glisse tout seul.

Glouglouglou. un bon 15++/20

Je laisse Mathieu et Arnaud faire part de leur avis, puisqu'ils étaient avec moi



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 18 juin 2019 10:02

Il faut vraiment que je retrouve mes notes sur ce domaine!

Greg, une question.

Ces vins sont, de mémoire, sans sulfites ajoutés ou avec une très faible dose. As-tu ressenti en fin de bouche ce fameux goût de souris (à l'ouverture et/ou après une aération dont je te laisse préciser la durée)?

Si oui, son intensité était-elle modérée, forte ou insupportable?



mrim
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 212
Enregistré le : 19 juil. 2017 14:04

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar mrim » 18 juin 2019 12:41

Greg v a écrit :Bu de nouveau le pinot noir des "vins d'envie" qui sont donc ces fameux vins de négoce.

Je voulais vérifier qu'il supportait le transport.

Pas de problème, c'est très bon, façon carbo, vin de copain archi digeste et joyeux.

Nez sur la cerise, groseille, pointe réglisse

Bouche mûre et fraîche, légère et enrobée. Qui glisse tout seul.

Glouglouglou. un bon 15++/20

Je laisse Mathieu et Arnaud faire part de leur avis, puisqu'ils étaient avec moi



Je confirme, c'est de la carbo qui pète le fruit (cerise), simple mais efficace.
Je n'ai pas ressenti de souris pour ma part. Après, je ne suis pas certain de savoir quel goût a une souris :lol:
Modifié en dernier par mrim le 21 juin 2019 16:49, modifié 1 fois.



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 18 juin 2019 13:11

A j+1 le vin était très en place et la finale était marquée par ce côté nature agréable que je nomme "petit beurre Lu".

Moi non plus je ne connais pas le goût de souris



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 13 juil. 2019 18:58

Vin d'envie ... de tutoyer le diable 2018 (50% gamay, 30% mondeuse, 20% pinot) :

Vin à double facette. Servi frais il est sur un équilibre redoutable, entre un fruité frais (cassis), agrumes, pas mal d'acidité, de tension et des notes poivrées. La bouche est moelleuse et fraîche, très digeste.

Au réchauffement, il est plus confortable, rond, d'une grande gourmandise tout en gardant de la fraîcheur, sans être si tendu que cela.

Les notes d'agrumes, de poivre, la tension me font toujours penser au Ribeyrenc de Navarre. C'est un vin de soif ... pour amateurs.

J'aime ! 15,5/20



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 13 juil. 2019 21:30

mrim a écrit :Je n'ai pas ressenti de souris pour ma part. Après, je ne suis pas certain de savoir quel goût a une souris :lol:


Greg v a écrit :A j+1 le vin était très en place et la finale était marquée par ce côté nature agréable que je nomme "petit beurre Lu".

Moi non plus je ne connais pas le goût de souris


On va trouver un compromis. Vous pouvez dire: "J'apprécie beaucoup la fin de bouche de certains vins peu ou pas sulfités qui part modérément sur le goût de souris, famille des bretts, déviance que l'on perçoit en bouche. Pour les débutants, je peux la nommer spéculoos, cake praliné ou Petit Lu, par exemple"

C'est comme la volatile et la réduction. Quand elles sont modérés, elles peuvent apporter une valeur ajoutée aromatique...



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 14 juil. 2019 20:59

Mme V qui a passé sa semaine à chasser des souris, me confirme que ce vin (dont le fond de bouteille est parfait après 36 heures d'ouverture) a des notes marquées de biscuit, mais aucunement de souris



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 17 juil. 2019 22:15

Parfait après 36h d'ouvreture ET notes marquées de biscuit indique que le vin est soit totalement imparfait soit que l'aromatique biscuité n'en est pas. Car Biscuit = souris = brett = défaut



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 17 juil. 2019 22:39

C'est la marque de beaucoup de vins non sulfités. Or absence de sulfite n'entraîne pas brett. Donc remarque non fondée.

Brett : poulailler, écurie, cuir marqué, odeur de moisi
Biscuit = odeur agréable sans aucun rapport



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 18 juil. 2019 20:11

Le goût de souris est UN DÉFAUT.
Le goût de biscuit est LE goût de souris.

Donc le biscuit est un défaut.

Les molécules à l’origine du goût de souris sont bien connues : il s’agit de lactobacilles, "plutôt favorables habituellement. Mais c’est aussi lié au développement des bretts en présence de sucre, donc pendant la fermentation", explique l’œnologue
.

Et que ce "biscuit" soit agréable à faible dose est une chose que je comprends puisque j'ai toujours été très très sensible à cette finale cake/praliné/Lu/souris...

...mais œnologiquement c'est un défaut :)



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 18 juil. 2019 21:42

Quelle est ta source ?



Avatar de l’utilisateur
Greg v
Membre averti
Membre averti
Messages : 4951
Enregistré le : 02 nov. 2015 22:12

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Greg v » 01 sept. 2019 10:37

Bu un nouveau Vin d'envie de plaire à Roger 2018 (donc le pinot noir)


Cette fois ci la bouteille présente un gaz très perceptible. Je procède à une secouage énergique et le liquide semble plein de bulles. J'ai vraiment secoué comme un fou cinq ou six fois à 10 minutes d'intervalle. A chaque fois le gaz semblait vigoureux, comme une reprise de fermentation.

Finalement au moment de la dégustation le vin semblait tranquille, peut être un minuscule perlant.

Ce vin qui semblait foutu ne l'était pas du tout. Un vrai vin nature borderline, qui reste du bon côté de la ligne.

Ca pète sur la cerise juteuse et mûre, le cake au pralin. La bouche est ronde, souple, avec quand même de la profondeur. Joli acidité et finale sur le beurre lu.

Ca se vide avec grand plaisir.


Moralité : le gaz même marqué n'est pas un défaut rédhibitoire. Il ne faut jamais hésiter à secouer même très vigoureusement.



Avatar de l’utilisateur
EricC
Membre averti
Membre averti
Messages : 2080
Enregistré le : 31 oct. 2015 00:01

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar EricC » 01 sept. 2019 10:45

sebovino a écrit :Le goût de souris est UN DÉFAUT.
Le goût de biscuit est LE goût de souris.


https://www.vitisphere.com/actualite-79 ... crible.htm
Selon lui, « il n'y a pas un mais des goûts de souris », classés en trois catégories sensorielles, en allant du pop-corn au vomi et en passant par des notes d'urine de souris.


https://www.larvf.com/,vin-naturel-gout ... 429166.asp
Cacahuète, peau de saucisson ou spéculoos… Le "goût de souris" a beaucoup de noms mais il reste un mystère pour les vignerons.
"C’est plus une texture, avec un côté gras de cacahuète. Et l’odeur du poil, voire de la pisse de souris", décrit Loïc Roure, vigneron dans le Roussillon (domaine du Possible).

Le goût de souris n'est pas simple à décrire. Notamment parce qu'il s'agit d'un défaut olfactif quasi indétectable au nez. Il se manifeste "lorsque le pH augmente et que l’acidité diminue", explique Gilles de Revel, chercheur de l’unité de recherche œnologie de l’ISVV à Bordeaux.



Avatar de l’utilisateur
Sebovino
Membre averti
Membre averti
Messages : 3185
Enregistré le : 02 nov. 2015 11:29

Re: Guillaume Lavie - Savoie

Messagepar Sebovino » 01 sept. 2019 22:16

EricC a écrit :
Cacahuète, peau de saucisson ou spéculoos… Le "goût de souris" a beaucoup de noms mais il reste un mystère pour les vignerons.
"C’est plus une texture, avec un côté gras de cacahuète. Et l’odeur du poil, voire de la pisse de souris", décrit Loïc Roure, vigneron dans le Roussillon (domaine du Possible).

Le goût de souris n'est pas simple à décrire. Notamment parce qu'il s'agit d'un défaut olfactif quasi indétectable au nez. Il se manifeste "lorsque le pH augmente et que l’acidité diminue", explique Gilles de Revel, chercheur de l’unité de recherche œnologie de l’ISVV à Bordeaux.


C'est marrant de vouloir à ce point rendre mystérieux ce fameux goût de souris.
"C'est plus une texture" LOL.
"s'agit d'un défaut olfactif quasi indétectable au nez"

Je les invite à faire des salons NATURE, déguster des rouges, discuter avec les vignerons qui ne sont pas dans le déni et écouter les réactions des dégustateurs. Ils verront alors que cette aromatique que l'on retrouve souvent en finale est définitivement EASY à percevoir tant elle est biscuitée. Pas plus difficile à identifier (quand elle est présente à un certain seuil) qu'un sauvignon blanc, un cabernet franc variétal et caricatural...ou qu'une aromatique de Reynaud.
:)




Retourner vers « Vins de Savoie et de Haute Savoie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron

Recherche


Recherche avancée

Connexion